Update et autres nouvelles 

12 Juil

Je suis une mauvaise élève blogueuse. J’ai commencé plein d’articles qui ont soit été effacés par WordPress mobile (f*u*c*k) soit ne sont plus d’actualité, soit ne peuvent pas être actualisés. 

Bref, pour faire simple et sortir de mon silence, voici un fil de nouvelles !

  • Tout le monde va bien (autant commencer par le plus important)
  • Minib a eu un an et j’ai pleuré. Mais c’était une fête très chouette (en vrai, on l’a fête 2 fois)
  • Poussin a fini l’école – très bon élève qui manque un peu de maturité (né en janvier) et qui n’est pas très bon en gym…
  • Les nuits sont toujours pourries, j’ai plusieurs fois menacés de choses terribles Minib en pleine nuit…
  • Poussin vit pleinement ses 3 ans – y compris les crises d’opposition 
  • J’ai teste la méthode Pantley pour un sommeil sans pleurs toute la nuit. 
  • Ca n’a pas marché.
  • On a emmené Minib voir un 2nd Osteopathe. Ca n’a pas marché. 
  • On avait deja emmené Minib chez un super homéopathe. Ca n’a pas marché. 
  • J’ai emmené Minib chez une Energeticienne (si, si, moquez vous… Le désespoir conduit à tout) – ca n’a pas marché. 
  • Jeudi dernier, je prenais conscience que j’allaitais encore Minib le soir et la nuit mais en ayant quasiment plus de lait (un mystère). Sur un coup de tête, je décidais de le devrais trouvant bizarre d’allaiter dans lait, d’entretenir une dépendance du coup…
  • Minib n’a pas apprécié et à pleuré dans nos bras plusieurs nuits. Mais jamais seul, toujours avec nous. 
  • J’ai failli annuler les 3 jours à la mer chez une copine de crainte qu’il ne réveille tout le monde. 
  • On est depuis 2 jours… Et Minib vient de faire sa première nuit.

Maintenant, faut que je me débrouille pour acheter cette maison!! 

Il est où?

15 Juin

On savait qu’un jour on devrait lui en parler. Mais tant qu’il ne parle pas, c’etait facile de lui en parler. De temps en temps, lors de dates spéciales, pas tous les jours. Je parle bien-sûr de Poussange. 
A trois ans passés, Poussin parle aujourd’hui très bien. Il est observateur et sait lire les lettres. Il sait ce que signifient le O et le A que je porte en pendentifs à mon bracelet. Alors il y a quelques semaines, il a demandé qui était l’étoile, un soir pendant un câlin. Toujours la même réponse, ce qu’on lui a glissé de temps en temps : un autre bébé dans mon ventre avec lui, mais qui était très malade et qui n’a pas pu venir. Alors il est au ciel. Cette version simplifiée a suffit un temps… Poussin n’évoquait plus le sujet. 

Et puis les questions sont revenues, plus précises et pertinentes avec le développement de la pensée, de la logique et du langage. « Où il est? »,  » comment il s’appelle?, « c’est une fille ou un garçon? »… « On ira au ciel le voir nous aussi? » 

On a beau se préparer et faire le choix de ne pas mentir, de ne pas cacher cette histoire qui est la sienne, la notre, en parler reste difficile. Surtout à lui, son frère. Alors on répond aussi simplement que possible, avec l’espoir qu il ne souffre jamais de savoir la vérité. Mais est ce vraiment possible? 

Samedi soir, en voiture, Poussin regarde par la fenêtre et on entend « Mais il est où Maman? je ne le vois pas dans le ciel! Il se cache? Pourquoi il était malade Maman? Il est encore malade? » 

Blanc, silence glacé entre Cheri et moi. Le coeur qui s’accélère, la gorge qui se serre. Mais je me suis jurée de répondre à ses questions, de ne pas en faire un sujet tabou. Sauf que si j’ai la réponse à la plupart des questions, « pourquoi était il malade? » Je n’en ai pas…. Parce que c’est pas juste? Parce que parfois la vie est degueulasse? Parce que « c’est comme ça ». C’est juste comme ça. Cette explication suffira pour cette fois, jusqu’à la prochaine. 

Pendant 3 ans, j’ai fait ma Scarlett O’Hara, évitant de penser au jour ou je serai face à Poussin à devoir répondre à ses questions. On y arrive et j’ai peur je crois. Peur qu’un jour il souffre de son absence, peur qu’il n’accepte pas l’injustice que nous avons subie, peur aussi qu’il nous reproche nos décisions… 

Vivre au jour le jour est sûrement le mieux, continuer d’en parler sans cacher mais sans être trop précis non plus, parce qu’il n’a que 3 ans et que pour lui, la Mort ne veut rien dire encore… Je reste persuadée que sans vraiment comprendre, il ressent – et cela depuis sa naissance. 

L’été dernier, j’ai consulté un homéopathe car suite à mon hospitalisation subite pendant 2 semaines lorsque j’ai accouché de Minib, Poussin était devenu très anxieux le soir. Le médecin avait été frappé par le fait qu’il pleure quand un étranger l’approchait trop. Je lui avais alors confie que Poussin détestait que des étrangers le touchent. Il se mettait à pleurer. Il s’est alors plongé dans ses livres puis au bout de longues minutes, il a lu « c’est une réaction suite à la perte d’une personne très proche au début de sa vie ». Je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir les larmes aux yeux. Sans savoir, il ressentait. 

Alors essayer de lui cacher, inutile. Il va juste falloir apprendre à répondre à ses questions en espérant qu’il s’approprie son histoire… Sans souffrance si possible. 

Phobie capillaire et autres complications 

16 Mai

J’ai beau cherché, je ne trouve pas de mot scientifique pour le mal dont souffre Poussin : la phobie du coiffeur. Dès la première fois – vers 16 ou 17 mois – il a montré une aversion profonde pour le coiffeur. Hurlement, pleurs, gestes brusques, mon bebe se débattait. Mais disons que j’arrivais à le maîtriser, serrée contre moi. Je me disais que ça passerait. 
Bientôt 2 ans plus tard, ca ne s’est pas arrangé. Au contraire, cela a empiré! Ce n’est pas manque d’avoir essayé de l’amadouer, le rassurer, le gronder, l’ignorer… J’embarque du pain, des gressins, des livres, des dessins animés pour faire diversion. Raté. Chants et papouilles. Raté. Menacer et gronder. Pire. 
Total : Poussin est aujourdhui trop grand pour que je le contienne dans mes bras et il a surtout encore plus peur qu’avant. Désormais il refuse de rentrer dans un salon de coiffure. Pourtant, il n’a jamais eu de mauvaise expérience et aime beaucoup la coiffeuse, une adorable jeune femme qui a l’habitude des enfants et qui a une patience incroyable. 
Samedi dernier, malgré la promesse d’un cadeau (oui, c’est pourri je sais), Poussin est resté inflexible. Malheureusement, meme s’il parle, il ne sait pas nous dire de quoi ou pourquoi il a peur. Difficile de l’aider. 
Alors je fais comment? Je le drogue? Je l’attache? Je le punis? Ça ne servirait à rien et ca n’est pas ma politique. 

Je le laisse avec ses cheveux en jachère? Il va vite ressembler aux cousin Machin et je déteste les cheveux longs sur les garçons. 

Seule option : le faire moi même. Poussin semble un peu moins effrayée si c’est moi. Je le dis que je pourrais le faire dans le bain, en le laissant jouer. 
J’ai commandé un kit de coiffure sur Amazon : ciseaux normaux et ciseaux pour désépaissir. Je redoute trop la coupe Playmobil pour tenter la tondeuse.
Reste à trouver un bon tuto sur YouTube… 
S’il y a des coiffeuses ou des pro de la coupe DIY, je suis preneuse de vos conseils! 

Histoire de lait

5 Mai

Minib va bientôt avoir 11 mois. Et je ne sais comment l’avouer sans me prendre des remarques… C’est assez difficile, ça va en choquer certain(e)s alors j’hésitais a en parler. Mais voilà, je me lance!
Minibvaavoironzemoisetjelallaiteencore 🙈

Si vous êtes comme 90% de la population, vous direz au choix :

> effaré « mais tu comptes l’allaiter jusqu’à quand????? » 

> culpabilisateur « c’est pour ça qu’il ne fait pas ses nuits. » 

> dégoûté « mais il a des dents! »

> faussement compatissant « il est temps de penser à vous maintenant. Vous avez bien tenu, c’est super » 

Et j’en oublie. 

Je ris mais je ris un peu jaune car l’allaitement n’est pas du tout un acte militant ou quelque chose que je revendique. Je n’en parle pas, je tirais mon lait discrètement jusqu’à la semaine dernière au bureau sans en faire étalage, bref, c’est perso. Je le fais pour lui et pour moi. Pour nous quoi. Parce que ca m’est pas venu autrement. Mais je ne suis pas opposée au biberon, à la tétine et à tout substitut de mes seins et d’ailleurs, le génie qui inventera les moules à nichons pour créer des sucettes sur le modèle du sein maternelle sera milliardaire très vite. Poussin n’a jamais voulu de sucette et Minib n’en veut pas la nuit (quel fourbe!) 

Ceci étant dit, j’allaite toujours certes mais pas exclusivement. Minib mange à peu près correctement à midi (à la Creche seulement, avec moi il boude la purée) et au gouter (yaourt + compote). Le soir, je l’allaite ainsi qu’un nombre bien trop élevé de fois dans la soirée / nuit. Alors même que je ne produis plus beaucoup la nuit (mais sans doute mon corps a-t-il compris que Minib ne veut pas manger mais teter). Du coup, Minib n’a ps de vrai petit dej. Il se reveille tellement la nuit que le matin, pas de raison ni de matière pour petit déjeuner et de toute façon, il ne réclame pas . Moi, j’avoue que j’espère un jour 1) qu’il fasse ses nuits 2) instaurer un vrai rituel du pdj. 

Est ce que certaines ont vécu ça? Je n’ai pas vraiment l’occasion de parler de tout ca alors je le fais ici. Si vous avez des expériences à partager, la porte des commentaires est ouverte (sauf si c’est pour faire une des 3 réflexions citées plus haut!)

La visite medicale 

29 Avr

La première visite medicale scolaire de Poussin a eu lieu il y a quelques jours. Poussin déteste être examiné, mais apparemment, tout s’est bien passé. Avec son humour qui lui vaut d’être le chouchou de la maîtresse, il a apparemment bien fait marrer tout le monde en disant « non,je ne suis pas malade. Maman m’a pris la température et a dit queje pouvais aller à l’école » 
On enchaine depuis le retour de vacances. Conjonctivite et toux de tuberculeux pour Minib qui a filé la conjonctivite et rhume a son frere qui a trouvé sympa d’ajouter une otite perforée. Imaginez le bordel pour faire garder les petits malades… Ça donne une mère survoltées qui traque le thermomètre en priant pour qu’il affiche moins de 38 et mettre sa progéniture en crèche / école. 
Faisant tous les suivis médicaux habituels, pour moi, Poussin est en pleine sante. Alors quand je le vois revenir avec 2 pages griffonnées de compte rendu de visite Medicale, je suis interpellée. 

– posture sur 1 pied pendant 3s non acquise (WTF!!!!) 

– assez bon développement psychomoteur (c’est quoi les tests qu’on leur demande!!)

– assez bon niveau de langage (alors que sa maîtresse juge son vocabulaire et la construction de son discours excellent pour son age!)

– problèmes de prononciation à surveiller : bon, ca on savait mais on s’inquiète pas… Il vient d’avoir 3 ans quoi!

– audition à surveiller : j’imagine qu’avoir une otite le jour des tests, ca n’aide pas!

– retard staturoponderal (=retard de croissance) à surveiller !! Ok, Poussin a peu de chance de finir quarterback avec ses 93cm et 13,8kg à 3 ans et 3 mois mais de là à parler de retard de croissance..?
En lisant ça, j’ai eu l’impression de passer pour une mère trop relax, limite négligente alors que pas du tout. Ma pediatre le contrôle tous les 6 mois environ et n’a jamais parlé de tout ca. Du coup, Je l’ai appelée et elle a ete tres sympa. « On s’inquiétera de la prononciation en MS. Pour l’audition, contrôlez en juin quand les rhumes sont finis. Et pour la croissance… Et bien regardez votre mari et vous! Vous aussi etes trop maigres et pas bien grands! C’est juste familial! »

Ca a le mérite de me faire sourire. Pour autant, il est pas maigre mon grand bebe mais il a eu droit à un énorme cookie au chocolat bien gras au gouter hier! 

Hola, qué tal?

14 Avr

Les vacances sont déjà finies #modebluesON C’etait vraiment top, je rêvais de l’Andalousie depuis si longtemps, je n’ai pas été déçue. On a fait Séville, Cordoue, Grenade et Tolède sur le chemin retour. Visites de sites historiques, Alcazar, Mezquita, cathédrales, Alhambra, on a réussi à en faire plusieurs, c’était magnifique! On en a bien profité – meme si bien sûr on a quand même beaucoup adapté le programme et le rythme pour Minib et surtout Poussin en fait. Dieu merci, on avait une poussette 😂

Les petits ont été cool – sauf lorsque la fatigue les rattrapait mais bon, on ne peut pas trop en demander à un enfant de 3 ans et a un bebe de 9 mois. Poussin a quand même tenu les 3h de visite de l’Alhambra ! 

Bref, je ne regrette pas une seconde ce road trip avec les petits (on a de la chance qu’ils aiment la voiture!), je reste convaincue que voyager avec des enfants est possible en s’adaptant un peu (on n’a pas fait la tournée de bar à tapas jusqu’à 4h du mat’…) 

Chacun a profité de Papa et Maman a fond. Poussin etait ravi de retrouver sa poussette pour jouer au bebe et Minib a vécu pleinement son fantasme de bebe en dormant toutes les nuits avec moi! 

Petite frayeur a quelques heures de prendre l’avion. Minib avait une double conjonctivite et un peu de fièvre… Appel chez la Pediatre qui demande une auscultation des oreilles avant décollage. Argh, on est à Tolède et on doit prendre l’avion dans 5h à Madrid! Petit tour aux urgences pédiatriques de Tolède, oreilles ok, ok fonce à l’aéroport. C’est aussi ca les vacances avec des petits enfants! 

Bien entendu, on ne rentre jamais reposé avec ce type de vacances. Sans enfant et encore moins avec! Mais c’était un rythme différent, des heures décalées (Poussin ne s’est jamais couché avant 22h30!) et surtout l’occasion de découvrir des choses en famille. Évidemment, pour les petits, les monuments et les sites historiques ne sont que des terrains de jeux, de chouettes fontaines et encore des fenêtres colorées qui font des lumières multicolores (poussin a grave kiffé les vitraux de la Mezquita de Cordoue!) et alors? Face à mon envie de voyager avec de jeunes enfants, on m’objecte souvent qu’ils ne s’en souviendront pas. WTF? Les voyages servent à se créer des souvenirs racontes, des photos qui leurs transmettront des souvenirs, ils servent à ouvrir l’esprit en entendant des langues différentes, en goûtant des plats nouveaux, en adoptant (tant que possible) les habitudes du pays hôte.

J’espère aussi transmettre le goût de voyager à mes enfants, si jeunes soient-ils. En voyageant avec eux pour qu’un jour ils veulent voyager seuls. J’ai eu la chance de commencer à voyager seule (avec ma sœur!) tot, des 16 ans. Cela me semble incroyable avec le recul que nos parents nous aient laissées faire ca. Et pourtant, c’est probablement l’un de leur meilleur choix dans notre éducation et je les en remercie infiniment. Surement que Papa a plus poussé que Maman, ayant lui même bien vadrouillé dans les années 60! 

Et je trouve ça plutôt cool de reprendre certains schémas ou du moins certains idéaux transmis par nos parents alors même que nous expérimentons la parentalite a des airs tellement différents! J’utilise volontairement le mot « air » car j’ai la sensation qu’il y a un fossé énorme entre l’environnement dans lequel nos parents nous a éduqué et celui dans lequel nous tentons d’éduquer nos enfants…

Et cela fera peut être l’objet d’un autre billet ! Celui ci et suffisamment long 😂

Bref, les vacances c’était chouette! Et vous, ça va? 

Check list 

1 Avr
  • M’epiler
  • Acheter 2 caleçons pour Poussin
  • Faire les valises (pour les petits et les grands)
  • Laver tous les bodies de Minib
  • Aller chercher le passeport de Minib
  • Faire la trousse à pharmacie en espérant ne pas en avoir besoin
  • Acheter du gel douche
  • Choisir que 2 paires de chaussures à emporter (une aux pieds, une dans la valise)
  • Choisir un seul sac
  • Emprunter son appareil photos à ma mère 
  • Faire une valise de jouets (Trunky je recommande!)
  • Prendre l’habillage pluie de la poussette 
  • Prendre un petit parapluie. 
  • Boucler 5 dossiers clients (mouhahaha!)
  • Prendre le GPS 
  • Prendre mes boules quies 
  • Prendre le Routard et le dernier Bridget Jones 
  • Prendre mon chargeur iPhone 
  • Penser à prendre mes lunettes de soleil

Vous pensez à autres choses? 

J-2 avant le départ en vacances!

PS : tous les 4 dans une meme chambre d’hôtel pendant 8 nuits… Vos prières sont les bienvenues!